dégradation de ma permance

Dégradation de ma permanence de campagne : la démocratie face aux vandales

La dégradation cette nuit de ma permanence de campagne est un acte indigne et anti-démocratique. Je condamne avec la plus grande fermeté ce vandalisme revendiqué.

Je ne peux me résoudre à voir ainsi attaqués les fondements de notre pacte républicain, pas plus que je n’accepte de rester les bras croisés tandis que le travail des militants et sympathisants qui m’accompagnent depuis des mois est impunément trainé dans le caniveau.

Je constate que ma candidature gène, voire inquiète, au sein d‘un territoire « bastion » de la gauche, que celle-ci croyait naïvement devoir lui revenir de droit.

Le débat démocratique existe pourtant bel et bien et les habitants, commerces et entreprises des 18e et 19e arrondissements n’appartiennent à personne, ni à aucun parti !

Hier soir, les voyous et vandales ont eux clairement choisi de signaler, de par leurs tags et graffitis, leur soutien au parti communiste.

Je demande ainsi à Monsieur Ian Brossat, élu communiste du 18ème arrondissement, de faire preuve de la plus grande fermeté et de condamner ce saccage, qui jette l’opprobre sur l’ensemble de ses partisans et militants.

À l’heure où les lignes bougent dans les 18e et 19e et où ma candidature semble déranger l’ordre établi, je ne me laisserai en aucun cas intimider et appelle tous les démocrates, de droite comme de gauche, à un grand rassemblement ce soir à 19h30 devant ma permanence (73 rue Pajol – métro Marx Dormoy) dont l’inauguration est prévue aujourd’hui de longue date, en présence de Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France.

Babette de Rozières
Candidate aux élections législatives – 17e circonscription de Paris (18e et 19e arrondissements)
Conseillère régionale d’Île-de-France

Laisser un commentaire